top of page
Rechercher

Comment choisir son automatisme de portail

Dernière mise à jour : 8 mai 2020





Créés en Italie dans les années 70, les premiers automatismes de portails étaient destinés à de riches hommes d’affaires italiens harcelés par la mafia et qui risquaient des attaques ou des enlèvements à chaque fois qu’ils descendaient de leur voiture pour ouvrir le portail.

Un marché est donc né et de grandes marques sont apparus progressivement

Les principaux acteurs du marché sont donc en Italie. Seul une entreprise spécialisée dans la production de moteurs tubulaires pour stores et volets roulant est française. Elle est d’ailleurs numéro 1 mondial avec près d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires dans le monde au moment où j’écris ce livre.

Les allemands sont également présents mais plus sur le marché des moteurs pour porte sectionnelles.

Difficile de dire quelle est la meilleure marque car toutes ont des avantages et des inconvénients, toutes ont des très bons produits et des moins bon.

Il ne faut pas chercher le prix le plus bas systématiquement, mais plutôt chercher la solution la mieux adaptée à chaque situation.

Il faut aussi chercher la marque qui propose un service technique efficace et disponible, ce qui n’est pas le cas de tous.

J’ai bien sur une préférence que je vous donnerai un peu plus tard.


Comment choisir sa motorisation de portail

Pour les portails coulissants, ce sera principalement le poids du portail qu’il faudra estimer. Il existe des moteurs pour 400Kg, 800Kg, 1200Kg et plus. Mon avis est que si c’est limite au niveau du poids, prenez le modèle supérieur, la motorisation ne peinera pas et vous y gagnerez dans le temps. Un autre critère est bien sûr, l’encombrement du moteur, car suivant les marques, les dimensions sont différentes. C’est sans importance si vous avez la place.

Le nombre de cycles par jour est un critère important. Bien sur on peut se dire que chez un particulier, le nombre de cycle est limité. Oui mais parfois les habitations sont très grandes, il y a des locataires, les copains des locataires, enfin vous voyez.

Pour les portails battants, se sera, le poids du portail, la longueur du portail, la dimension des poteaux, l’emplacement des gonds sur les poteaux, le sens d’ouverture. Et là je vois une goutte de sueur perlé sur votre front. Pas de panique je vais vous expliquer, vous allez voir c’est logique.

Le poids et la dimension du portail son 2 critères à prendre en compte pour dimensionner le moteur. Le poids c’est facile à comprendre, la dimension, c’est pour la prise au vent car si vous êtes dans une région avec beaucoup de vent, c’est un critère à ne pas négliger. L’emplacement des gonds va déterminer si votre portail s’ouvre à 90 degrés ou plus. Je vais essayer d’être clair.

Pour choisir des moteurs type « bras vérins » il faut que l’ouverture ne dépasse pas 110 degrés et que l’écart entre l’axe de rotation des gonds du portail et l’axe de rotation du moteur ne dépasse pas 130 mm.

Au-dessus de 130 mm, si les poteaux le permettent, il est préférable de choisir des blocs moteur avec bras articulé. Mécaniquement, c’est plus sain car le bras articulé va tirer le portail perpendiculairement et le mouvement est mécaniquement facile, contrairement au vérin qui est presque parallèle au portail ce qui génère une contrainte mécanique sur les fixations. Ça fonctionne très bien mais là il faut faire quelque chose de costaud sur les fixations des vérins.

Pour les portails à ouverture vers l’extérieur, le bon choix est une motorisation enterrée.

J’ai déjà vu des moteurs posés à l’extérieur pour pouvoir ouvrir vers l’extérieur mais franchement ce n’est pas très beau et ce n’est pas garanti de revoir les moteurs le lendemain.

Pour résumer, il faut bien regarder les caractéristiques du kit de motorisation pour que ça corresponde à la façon dont votre portail est monté sur les poteaux, le poids et la dimension du portail.

Les moteurs

Il existe des moteurs en 230 Volts, en 24 Volts, en 12 Volts. Pour ma part, je vous déconseille les moteurs en 12 volts c’est trop léger et ce n’est pas fait pour durer. Comme je dis à mes clients, ça peut faire bien le jour de la visite quand vous vendez votre maison mais si vous cherchez la fiabilité, partez plutôt sur des moteurs 230V et 24V de qualité Pro.

Les motorisations en 24 volts permettent d’avoir des batteries de secours en cas de coupure d’électricité. Ça peut être un point important dans votre choix surtout si vous ne possédez pas d’un autre accès à votre maison. J’ai eu le cas d’un client qui angoissait vraiment à l’idée d’une panne car n’ayant pas d’autre accès, il imaginait ses enfants escalader sa clôture en fer avec des pics et les risques qui vont avec. Donc si le portail est votre seul accès, prenez une motorisation en 24 volts avec batteries de secours ou en 230 volts mais avec un boitier de déblocage extérieur.

Les cellules de sécurité

Il est plus que conseillé de mettre des cellules de sécurité et je dirais même obligatoire. Les cellules sont des petits boîtiers qui se posent entre les poteaux pour détecter la présence d’un obstacle. Il y a en général un boitier émetteur (TX) et un boitier récepteur (RX). Il existe des cellules qui se connectent seulement avec deux fils, se sont des cellules « BUS ». D’autre ont besoins de 2 fils d’alimentation en plus ce qui fait 4 fils. Moi je passe systématiquement un câble à 6 fils comme ça si un jour il y a besoin, des fils sont à disposition.

Le voyant de signalisation

Obligatoire et fournis par les fabricants dans les kits, le voyant clignotant est bien pratique pour savoir si l’ordre d’ouverture est bien pris en compte. Par exemple vous êtes en voiture, vous arrivez chez vous mais votre portail est un peu en retrait et vous ne voyez pas votre portail, le voyant vous permet de voir si le cycle d’ouverture est bien en route. Aussi, certaines marques utilisent le voyant clignotant pour connaitre l’état de votre automatisme (nombre de clignotement, intervalle, durée etc..) donc à installer obligatoirement.

Les télécommandes

Dans la majorité des marques, il y a principalement 2 fréquences utilisées pour les télécommandes. Environ 433 Mhz et 868 Mhz. C’est important de connaitre la fréquence si vous souhaitez acheter de nouvelles télécommandes par la suite. Parfois le boitier est complètement identique mais c’est la fréquence qui fait la différence. On peut voir la fréquence à l’arrière de la télécommande. Pour racheter une nouvelle télécommande il faut connaitre :

La marque, la référence, la fréquence, le nombre de canaux (1 bouton, 2 boutons,4 boutons)

Le boitier à clé

Le boitier à clé est un petit boitier qui se pose en général à l’extérieur et qui permet avec une clé, de déclencher l’ouverture ou la fermeture du portail. Ça peut être très pratique si on casse ou si on perd sa télécommande.

Le système de déverrouillage

Le système de déverrouillage qui se pose à l’extérieur, permet de déverrouiller le moteur qui se ferme en dernier et de le mettre en mode manuel afin de pouvoir entrer en cas de panne ou coupure d’electricité. Le principe est un actionneur qui tire sur un câble type câble de vélo, ce même câble étant raccordé au système de déverrouillage du moteur. Attention, c’est une option qui n’existe pas sur tous les moteurs.

L’éclairage de zone

L’éclairage de zone est simplement un spot extérieur qui va éclairer la zone de mouvement dès que l’automatisme se met en route. C’est une option que l’électronique de commande permet, mais libre à vous de choisir votre éclairage ou pas. Il faut en général faire un montage avec un relais pour déclencher l’éclairage.

Le clavier à code

De la même manière que le boitier à clé, le clavier à code permet de commander le portail à l’aide d’un code. Le clavier à code permet de donner le code à quelqu’un temporairement (locataire, artisan…) et de changer le code par la suite, contrairement à la clé qui peut être dupliquer à votre insu.

L’interphone

L’interphone qui permet avant tout de correspondre avec un visiteur, permet également de commander l’ouverture et la fermeture du portail. Etant un accessoire complètement indépendant de la motorisation, il faudra prévoir un câble partant de la maison ou de la platine de rue pour se raccorder à la motorisation.

Les autres options

Peu utilisé chez les particuliers, il y a aussi le déclanchement de l’ouverture par boucle magnétique au sol, lecteurs de badges, lecteur RFID (sans contact), cellules infrarouge (comme les cellules de sécurité) etc…

Depuis peu, arrive sur le marché des accessoires permettant de commander son portail à l’aide de son portable, soit en GSM, soit en Bluetooth ou par internet si sa motorisation est raccordée à son réseau internet domestique.

La technologie avance vite, il y aura certainement plein de possibilité dans les années à venir.



16 vues0 commentaire

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page